mardi 16 août 2016

Défi du mardi 41 - La suite

Bonjour à toutes,

J'espère que vous avez passé un bon week-end du 15 août. Et, que vous avez bien profiter de ce dernier jour férié avant le 1er novembre, qui, soit dis en passant tombera un mardi…… Et d'après mes informations, ce mardi là sera l'occasion du lancement du défi du mardi 47.

Mais chaque chose en son temps, nous n'en sommes aujourd'hui qu'au défi 41 et il reste même un peu de temps pour y participer.

Même s'il reste du temps, rien ne vous empêche bien sûr, de vous précipiter sur votre matériel pour ne pas laisser passer l'occasion et vous dire, le 28 ou le le 29 août que vous avez loupé le coche.


Mais bon, faîtes comme vous le sentez. Rien ne sert de se précipiter, l'important c'est de participer comme on nous le rappelle régulièrement. Même si un blog traitant de scrapbooking, activité au combien féminine en majeur partie, n'est pas le meilleur endroit pour placer cette citation sortie tout droit de la bouche d'un misogyne avéré qui, en inventant les jeux olympiques modernes, avait pris soin d'en exclure les athlètes féminines.

Mais pour utiliser une autre citation devenue expression : revenons à nos moutons.

Je rappelle donc que pour ce défi 41, il s'agit d'interpréter le sketch (et non le mouton) 18 que (re)voici :


Et, voici 3 nouvelles interprétations de la DT :

 Par Créacam,

 Par Kayenne,

Par Line,

Comme je l'ai évoqué plus haut, vous avez jusqu'au 28 août pour participer.

Et n'oubliez pas non plus qu'en participant à ce défi, vous participerez automatiquement au tirage au sort du challenge de l'été 2016.

Je vous remercie d'avance pour vos participations.

A bientôt

Franck

5 commentaires:

  1. De belles interprétations, bravo à toutes, bises Nadine

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour !

    J'ai fait ma petite carte, mais comment fait-on pour vous envoyer la photo, s'il vous plait ? Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Passez par le formulaire de contact de la boutique.
      Ou directement par mail. Il me semble que nous avons déjà échangé.

      Supprimer